Lancement de la campagne exploratoire nationale de mesure des résidus de pesticides dans l’air à La Réunion

Atmo Réunion, votre observatoire régional de la qualité de l’air, participe à la campagne exploratoire nationale de mesure des résidus de pesticides dans l’air ambiant.
Cette première campagne nationale s’inscrit également dans nos objectifs régionaux. Elle a été proposée comme action à réaliser dans cadre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE 3), du Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l’Air (PRSQA 2017-2021) et du plan Ecophyto 2. Elle vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l’air ambiant et ainsi mieux connaître l’exposition de la population.

Un site de mesure représentatif de l’agriculture réunionnaise à Petite-Ile

Défini avec le groupe de travail national en lien avec le comité de pilotage local (DEAL, DAAF, Mairie de Petite-Ile, Département de La Réunion, Chambre d’agriculture et Atmo Réunion) un site sur la commune de Petite-Ile a réuni l’ensemble des critères pour la mesure des résidus de pesticides dans l’air ambiant à La Réunion :
- représentativité et diversité des cultures locales (maraichage, production fruitière,
canne à sucre) utilisant potentiellement des pesticides
- proximité d’habitations
- altitude raisonnable (bande d’altitude comprise entre 200 m et 500 m) et contexte géographique (relief) et météorologique (vents dominants) favorables.

80 substances actives analysées

Au niveau national, environ 80 substances prioritaires ont été identifiées en fonction de leurs présences avérées dans l’air et de leurs impacts potentiels sur l’environnement et la santé.
Le choix des substances à mesurer a été établi en fonction d’un recensement régional mené sur le volume des ventes de produits phytosanitaire sur une période de 3 ans (2014-2016).

Un an de prélèvements

Afin de prendre en compte les différentes saisonnalités ainsi que les pratiques agricoles, la campagne de prélèvements a débuté le 25 juin 2018 à raison de 1 semaine de prélèvements sur 3 pendant un an. L’exploitation des résultats débutera donc en octobre 2019 pour un rendu prévu fin 2019.

ZOOM SUR LA COMMUNIQUE DE PRESSE NATIONAL

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), l’Ineris (Institut national de l’environnement industriel et des risques) en tant que membre du Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA) et le réseau des AASQA fédéré par Atmo France lancent le 25 juin une campagne de mesure des résidus de pesticides dans l’air. Cette première campagne nationale vise à améliorer les connaissances sur les pesticides présents dans l’air ambiant et ainsi mieux connaître l’exposition de la population sur le territoire national. Cette campagne permettra à terme de définir une stratégie de surveillance des pesticides dans l’air.

Sur le terrain, les associations agréées de surveillance de la qualité de l’air (AASQA) telles qu’Atmo Réunion, réalisent les prélèvements et apportent leur expertise territoriale pour mettre en oeuvre la campagne au niveau local. L’Ineris, dans le cadre de ses travaux pour le Laboratoire central de surveillance de la qualité de l’air (LCSQA), coordonne l’ensemble de la campagne, dont l’appui technique nécessaire aux mesures, le pilotage de l’analyse des échantillons et l’exploitation des données avec l’appui des différents partenaires. L’Anses, quant à elle, apporte son soutien scientifique et prend en charge le financement de cette campagne.
Les prélèvements de la campagne nationale se dérouleront de juin 2018 à juin 2019. L’exploitation et la publication des résultats sera réalisée simultanément pour tous les sites de prélèvement des différentes régions françaises. Rendez-vous fin 2019 pour découvrir les résultats de l’étude.

Lien vers le communiqué de presse national